De vos pouvoirs…

Dans le précédent BLOG, j’avais écrit :

Où est l’espoir ? Car il existe, il est d’ailleurs plus qu’un espoir. C’est un fait. On peut, si on veut. Il ne suffira pas d’attendre le miracle. Il faudra se préparer. Et c’est possible. Je fournirai des pistes, des précisions, des références, des exemples de réussite.On peut.

 

J’avais laissé entendre que tout était question de pouvoir.

Vous vous demandez, à juste titre, si vous pouvez espérer que vous-même…

La réponse est oui. Laissez-vous conduire. Je ne peux pas vous livrer la recette-miracle. Acceptez de suivre la démonstration qui suit et vous prendrez conscience de bien des choses qui vous échappent habituellement et culturellement. Sans prise de conscience, inutile de parler de pouvoirs.

Si vous êtes pianiste, vous prendrez conscience de certains éléments devenus automatiques ; si vous n’êtes pas pianiste, ce sera encore plus important. Prêt/e ?

Vous me demandiez la recette. Je vous la livre, pour le piano s’entend.

Les deux mains jouent des notes différentes. Par exemple, Frère Jacquesà droite et Au clair de la luneà gauche. Certes, ce seront des airs qui iront ensemble et non des airs dépareillés, mais c’est exactement la même processus neuronal. Le pouce passe sous les doigts quand la main se déplace vers l’extrémité du clavier ; les doigts passent par-dessus le pouce quand la main se place vers vous. Chaque doigt doit enfoncer sa touche au bon moment (une fraction de seconde) avec l’intensité requise pour que la mélodie chante ; sinon, c’est robotique. Pour jouer Chopin, les doigts doivent être rapides, précis et aériens. Pour Beethoven, les doigts doivent être puissants, enfoncer les touches profondément. Pour Liszt, les doigts seront ultrarapides, précis et capables de s’enflammer.

Pendant ce temps, le pied droit enfonce la pédale juste après que la note-repère soit enfoncée ; trop tôt ou trop tard et le résultat est affreux : barbouillage des sons ou coupure dans le son. En moyenne, on enfonce la pédale doutes les deux secondes. De nombreuses fois, on enfonce la pédale à-demi. L’autre pied est plus discret et moins souvent utilisé.

Vos mains auront souvent l’occasion de sauter d’un endroit à un autre. Les doigts retomberont exactement au bon endroit, avec la bonne pression, sans interrompre le rythme, évidemment.

Je peux vous donner des conseils pendant une bonne heure, sans désemparer. Êtes-vous certain/e de pouvoir, après cette heure d’explications, monter sur une scène et donner un récital, en supposant que vous ayez eu le temps d’apprendre un répertoire ? Bien entendu, vous aurez appris par cœur les pièces que vous jouerez, sans oublier la moindre petite indication, le moindre petit signe.

Il est en exactement de même pour les pouvoirs.

Les explications ne suffisent pas.

On n’apprend pas à nager en regardant des films techniques mais en se mouillant. On n’apprend pas la chirurgie en lisant des romans sur la vie des chirurgiens ou en lisant des aperçus pour profane, avec illustrations et photos explicatives. Il faut étudier la médecine et la chirurgie, en la pratiquant avec un maître.

Mais ici, cela ira beaucoup plus vite, car les pouvoirs dont vous aurez besoin dorment en vous et n’attendent que l’occasion de se révéler ou de se réveiller. La clé en quelque sorte.

La maîtrise d’un pouvoir est infiniment plus rapide que la maîtrise d’un instrument de musique. La matière est têtue, récalcitrante alors que le subtil ne l’est pas.

De plus, il est presque habituel que chez celui/celle qui s’intéresse aux pouvoirs dorment un ou des pouvoirs. Ce n’est pas une chouchouterie du Ciel ; c’est la Loi cosmique. Celui qui est devenu quelqu’un ne meurt pas en devenant poussière tandis que l’âme immortelle redescend plus tard dans un corps de chair ; en redescendant, celui qui fut quelqu’un ramène le fruit de son travail sur lui-même. Celui qui s’est contenté de rester quelque chose (l’immense majorité des humains) revient les mains vides et doit construire à partir de rien.

Vous n’y croyez pas ? Bah ! Connaissez-vous la loi de l’accélération de la gravité (1g = 9,806 65 ms−2). Non ? Et pourtant, vous la subissez. Vous ne croyez pas à la Loi cosmique ? Et pourtant, elle s’applique.

De quels pouvoirs parlons-nous ?

Une liste ?

Vous vous demandez sans doute s’il est possible d’établir une liste exhaustive des pouvoirs possibles.

Il faut répondre par la négative.

Une idée de l’étendue ?

TOUS les pouvoirs dont il est question dans les séries télévisées et les films ad hoc EXISTENT. Même ceux des volumes et des films sur Harry Potter. Et bien d’autres encore.

LA DIFFERENCE : ni baguette magique, ni dérèglement du cerveau, ni substance particulière, ni modification du code génétique. RIEN de mécanique, RIEN de mesurable.

En vrac

Perception

Communication d’un sentiment ou d’une émotion

Compatibilité entre individus

Connaissance d’un événement futur

Découverte d’objets perdus

Découverte de l’eau cachée

Nature profonde de l’autre

Odeur de l’aura

Ouvrir un livre à l’endroit désiré ou souhaité

Parfums à distance

Synchronicité d’événements

Vision de l’aura

Action

Accomplir un exploit physique impensable

Dématérialisation d’objets

Faire disparaître une douleur (sur soi ou chez autrui)

Main verte (végétation) ou main destructrice

Matérialisation d’objets

Modifier la forme et les dimensions d’une flamme

Modifier la température d’un lieu

Réparer un instrument (engin, moteur, machine, etc.) par volonté ou attouchement

Retrouver un souvenir enfoui depuis longtemps

Se protéger d’un aliment contaminé ou pollué

Se réveiller à l’heure voulue

Télékinésie

Toucher l’aura à distance

Spéciaux

Communication avec les dieux

Communication avec les esprits de la nature

Maîtrise de la pluie (arrêt ou appel)

Maîtrise des incendies

Maîtrise des orages

Téléportation

Vision des vies antérieures

Vision du dharma

Vision du karma

Etc.

Ouf ! n’est-ce pas ?

Rassurez-vous : le résultat dépend de VOUS, aujourd’hui, et non d’une injection, d’un traumatisme ou d’une baguette magique.

Néanmoins, l’École de Poudlard serait la bienvenue. Les Écoles de Mystères de l’Antiquité encore plus. Mais notre société est devenue sérieuse, elle ne croit plus en ces vieilleries.

Alors que les animaux fuient un futur séisme ou un futur tsunami imminent, les humain, évolués, attendent les conclusions de machines sophistiquées ou subissent de plein fouet la colère de Gaïa.

*****************

La suite dans le prochain texte.

*****************

Une réflexion au sujet de « De vos pouvoirs… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *